mardi 18 avril 2017

Comment tester simplement votre sol avant un projet de potager



Il est important de connaître la nature d'un sol, notamment pour savoir quelles plantes nous pouvons y cultiver, pour déterminer la fertilisation qu'il convient d'y apporter, ou encore pour savoir si une couverture du sol est appropriée.
Vous allez savoir quelles plantes sont les plus adaptées à celui-ci, quelle est là vocation de votre sol
Connaitre la nature de votre sol vous aide à adapter votre comportement en matière d’arrosage, de travail ou non, de pratiques de gestion d’une manière plus générale
En gros c’est indispensable ! En observant les plantes présentes naturellement sur un terrain et en faisant quelques tests basiques on peut avoir une idée relativement fiable de la nature de nos sols. Ce n'est certes pas aussi précis qu'une analyse chimique , mais vous aurez les indications essentielles pour démarrer votre jardin dans de bonnes conditions.

Quelle est la nature de la structure de votre sol à un endroit précis de votre jardin ?

Commençons par l'observation de la nature de la structure de votre sol.
Nous allons déterminer ici la granulométrie (texture), c'est à dire les types de particules composant notre sol :
  • Un sol Argileux : 
Ce sont les particules les plus fines. Un sol majoritairement argileux est lourd, se réchauffe lentement et se fendille en cas de sécheresse (attention avec le paillage ). Il retient efficacement l'eau et les engrais. Les apports de matières organiques doivent être espacés dans le temps mais copieux.
  • Un sol Limoneux :
Les limons constituent le stade intermédiaire entre argiles et sables. Les terres limoneuses sont en général battantes et se tassent facilement. Des engrais verts et une couverture du sol sont bénéfiques et parfaitement adaptés à ce type de sol. Ce sont des terres souvent idéales pour les cultures légumières et les arbres fruitiers.
  • Un sol Sableux :
Le sable est l'élément le plus grossier. Ce sont les sols légers. Les terres sableuses se réchauffent facilement et permettent ainsi des cultures précoces. Pauvres en matières organiques (car les retenant très difficilement), les apports de matières organiques (fumiers, composts, feuilles, pailles, foins, coupes d'herbes, résidus de récolte, brf...) doivent y être fréquents et modérés. Les sols sableux sèchent également facilement. Souvent acides, il peut alors être utile d'y apporter également des amendements calcaires (type lithothamne). Les engrais verts y sont en général déconseillés, car puisant dans les faibles réserves.
Bien entendu, les sols ne sont jamais totalement sableux, limoneux ou argileux mais contiennent des proportions variables de ces éléments. Par exemple, un sol est dit sablo-limoneux s'il contient une majorité de sable puis ensuite une quantité notable de limons...

Parlons maintenant des  tests basiques possible 
Voici 2 tests de sol empiriques, mais efficaces, qui vous en diront beaucoup sur la nature de votre sol Le test du bocal et le test du boudin

Dans cette fiche technique vous trouverez quelques indications qui vous permettront de mieux comprendre le sol avec lequel vous démarrez ! Ces tests vous permettront de connaître simplement la composition du sol aux endroits testés et ainsi d’adapter vos comportements en fonction des résultats obtenus, afin de mener à bien vos installations dans votre lieu en permaculture…

Cette fiche pratique a pour but de vous aider à définir grâce à deux tests empiriques, mais eficaces, la nature de votre sol (sableuse, argileuse, grumeleuse). Ces tests sont à réaliser idéalement à plusieurs endroits de votre terrain. 

ÉTAPE 01 : COMMENT RÉALISER LE TEST 
  1. Trouver un bocal transparent type conserve. Celui-ci doit posséder des bords lisses et un système de fermeture. Idéalement plus il est étroit et haut, meilleure sera l’interprétation.
  2.  Remplir à moitié votre bocal de terre que vous aurez prélevée à 10 cm de profondeur. 
  3.  Remplir d’eau jusqu’en haut en prenant soin de laisser un peu d’air.
  4.  Bien refermer votre bocal. 
  5. Remuer fortement pendant 3 min. 
  6. Laisser reposer pendant 30 min. 
  7. Remuer de nouveau fortement pendant 3 min. 
  8. Laisser reposer pendant au moins 24 h afin que les particules d’argiles (les plus fines) puissent se déposer. Si au bout de 24 h votre eau est encore trouble, il faudra patienter encore jusqu’à l’éclaircissement total. Cela peut prendre plusieurs jours… 
ÉTAPE 02 : INTERPRÉTER LE TEST 
Vous avez effectué un test de votre sol, maintenant il faut interpréter le résultat. Prenez soin d’attraper le bocal très doucement, sinon l’argile va de nouveau se dissoudre dans l’eau. Les particules les plus grosses sont toujours au fond du bocal, ce sont les sables. À l’étage du dessus, vous trouverez les limons. Enfin, la dernière strate contient l’argile présente dans votre sol. En surface, les particules qui flottent sont les matières organiques. La seule difficulté de ce test consiste à repérer au mieux le changement de strates. Faites de votre mieux en prenant votre temps. Commencez par les sables. Ceux-ci sont visibles à l’œil nu, dès que vous n’arrivez plus à les différencier, c’est la limite avec les limons. Les limons vont jusqu’à la couche d’argile. Celle-ci est compacte, et peut avoir une couleur différente. 
Maintenant que vous avez repéré les strates, prenez une règle et faites une mesure totale des strates, puis de chacune d’entre elles. 
Nous allons convertir les strates en pourcentage. 
(hauteur de sables X 100)/hauteur totale = % de sables
 (hauteur de limons X 100)/hauteur totale = % de limons 
(hauteur d’argiles X 100)/hauteur totale = % d’argiles 
Dans notre exemple cela donne : 
hauteur totale soit 100 % = 84 mm (40 X 100)/84 = 47 % 
de sables (30 X 100)/84 = 35 % 
de limons (14 X 100)/84 = 18 % d’argiles

ÉTAPE 03 : CONNAÎTRE LA TEXTURE DE VOTRE SOL 
Voici une pyramide (ou triangle) de texture de sol. Celle-ci est simple, mais sachez que vous en trouverez des plus détaillées sur internet si vous le souhaitez. Elle permet de connaître l’appellation exacte du sol que vous avez testé d’après sa composition granulométrique. Pour cela, il vous suffit de tracer une ligne pour chaque pourcentage précédemment trouvé. Tracer chaque ligne bien parallèlement aux axes de chaque strate

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire