vendredi 18 août 2017

Comment produire les asticots pour les volailles?

Asticots
Les volailles ont besoin des aliments riches en énergie, protéines, minéraux et vitamines. La part protéinique de l’alimentation des volailles est généralement fournie par le soja ou de palmiste, de farine de poisson, autant d’ingrédients coûteux, car ils sont produits ou accessibles par saison.

Pourquoi produire les asticots ?

Avec la hausse du prix des matières premières pour la composition des aliments et afin d’offrir un bon apport en protéine aux volailles, il sera judicieux pour chaque éleveur de se lancer dans la production d’asticots.
Les asticots sont une puissante source de protéine animale naturelle et très riche pour les volailles, ils représentent donc une alternative bien plus économique qui contient 5 % de protéines de plus que le soja.

Quelques techniques pour l’essayer.

Plusieurs substrats peuvent servir à la production des asticots. On peut y trouver entre autres des épluchures de manioc, d’igname, d’ananas, des restes de plats cuisinés, des viscères et restes d’animaux (poissons, lapins, volailles). Aussi, de nombreuses techniques permettent de produire des asticots.

Dans la suite de l’article, nous allons voir quelques techniques que nous avons testées personnellement, pour produire les asticots

Les fientes des cailles

Prélever les fientes sous les cages des cailles, verser les ensuite dans des seaux avant d’y ajouter de l’eau. Quand le mélange est assez homogène, les mouches courent se jeter dessus pour y pondre des centaines d’œufs. Dix jours plus tard, vous verrez des centaines de milliers de petits vers blancs dans les pourris et malodorants. Quand les asticots atteignent une dizaine de jours, il faut les récupérer et les donner à manger à vos volailles. D’après mon expérience, j’ai remarqué que mes volailles préfèrent les asticots et je pense que ce sera le cas de vos volailles aussi. Faites l’expérience ! Je vous assure, «Ils préféreront les asticots à ce qu’ils mangeaient avant».
Les viscères de poissons

Déposez une quantité de viscères de poissons sur une pâte obtenue en mélangeant les crottes de lapins et de l’eau, mettez de tout à l’air libre pendant trois à quatre jours afin que les mouches viennent pondre. En suite placer le composé dans un endroit exempté de mouches. Après 6 jours environs vous verrez les asticots sur le composé. Ramasser puis servir à vos volailles.





Tourteaux de soja après extraction du fromage
écupérer les déchets du soja, obtenus après extraction du fromage de soja. Verser les ensuite dans un seau. Laisser de tout à l’air libre pendant un temps (30 minute maximum), afin de permettre aux mouches de pondre sur le tourteau. Déplacer ensuite le seau dans un endroit et couvrir légèrement.
Après quelques jours vous verrez les asticots. Laisser le tout pendant 10 jours puis puisez la pâte et servir aux volailles.
Les crottes de lapin
Enfin, on peut produire des asticots avec des crottes de lapin. Récupérer les crottes que vous mettez dans un seau. Ajouter un peu d’eau pour en faire une pâte. Laisser ensuite le mélange à l’air libre qu’on met dans un sac et on place dans un coin humide et chaud.
Plus c’est sale, mieux c’est. Mais faites gaffe, l’odeur n’est pas des plus agréable.
Voilà dans l’ensemble, les techniques que nous avons personnellement expérimentées pour produire et récolter des asticots pour nos poules. Je l’ai également testé sur les poules pondeuses, mais c’est sans risque pour le moment.
Et vous, quelles sont vos astuces pour produire des asticots? Laisser en commentaire ci-dessous.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire