Articles

Affichage des articles du octobre 18, 2015

JE SANS ‘’J ‘’, JE PARLE AUX JEUNES !

Image
Il est bientôt l'heure, et mes larmes coulent lentement, JJ'entendsles chiens de garde siller leurs dents J’entends les lourds malodorants vociférer leurs soifs de sang Le sang d’innocentes personnes, et mes larmes coulent lentement. Le capitalisme est au zénith, et les lourds hurlent attendent leurs proies.
HE, LES JEUNES ! Dans tout ce vacarme,  c’est la jeunesse qui est toujours victime. Quant je jette un regard, dans mon miroir, au événement d’hier et que je pense à ce qu’ils ont faire faire des amis… mes larmes coulent lentement. Fanatiques de tout bords, étalaient aux yeux du monde, les dérivés de la bêtise humaine et ces fantasmes. Certain s’entretuaient à coup de machette et de brulure vive au nom du patriotisme. Les autres au missile et de kalache pour satisfaire leur soif du pouvoir.  Laissant derrière eux désolation, vide, larme, haine et révolte Avant nous oublié… tout ce sang d’innocentes personnes versés ?
QUE FAIRE ? La solution guerrière à montré ses limites et nous devons…